Action citoyenneté numérique : les témoignages

 

Quels sont les sujets qui retiennent l’attention
des intervenants, des élèves et des équipes pédagogiques ?

 

Le point de vue des intervenants – année scolaire 2019-2020 :

Une classe est particulièrement réactive sur le sujet du temps passé devant les écrans, avec des questions “scientifiques” type lumière bleue/les ondes, ce qui nous a permis d’aborder la question des fakes news et de la recherche des sources fiables. Il y a également eu des réactions sur la comparaison lecture/utilisation du numérique pour le temps passé sur une activité.

IntervenanteCollège Simin Palay, Lescar

Alors que nous parlions du fait qu’il est recommandé de ne parler sur les réseaux sociaux qu’avec des personnes que l’on connaît, des élèves me font remarquer qu’ils utilisent instagram comme vitrine de leur identité publique et voient mal comment ils pourraient refuser des abonnés, assimilés à des fans.

Je m’étonne ainsi de voir les usages changer si vite et je me demande comment répondre à ce nouveau phénomène : de plus en plus de collégiens ont un compte instagram ou une chaîne youtube.

Dans ce cas précis, notre discours d’adulte me semble déjà dépassé par rapport à leurs usages, qu’il faudrait accompagner en pouvant prendre le temps de discuter plus longuement, notamment sur la constitution de l’identité par rapport au regard des autres.

IntervenantCollège de Boucau

Je retiens le sentiment de révolte des élèves contre le fait que Snapchat garde toutes leurs photos mises en place par les concepteurs d’applications.

Intervenantollège d'Arzacq

Je retiens cette séance où les élèves ont voulu prolonger la discussion sur les techniques de rétention de l’attention mises en place par les concepteurs d’applications.

IntervenantCollège des Lavandières, Bizanos

Je retiens ce débat intéressant entre deux élèves : pour l’un, les réseaux sociaux nous coupent les uns des autres, pour l’autre, c’est un espace protégé où les timides peuvent s’exprimer

IntervenantCollège Chantaco, Saint Jean-de-Luz

Je note beaucoup de questions techniques : “comment ça marche Internet”, “qui voit ce qui transite sur les réseaux”. Les élèves de cette classe sont déjà sensibilisés aux problématiques de droit à l’image et de cyberharcèlement.

IntervenanteCollège Simin Palay, Lescar

Dans une classe, beaucoup de questions portent sur “ce qu’on a le droit de dire sur les réseaux sociaux”, notamment sur les vidéos Youtube (un des élèves avait une chaîne, a priori suivie par d’autres de la classe, et s’est fait bannir de Youtube...). Les réactions des élèves sur ce qu’ils vont changer après l’intervention sont : passer un privé un compte de réseau social et changer le mot de passe de la boîte mail.

IntervenanteCollège Simin Palay, Lescar

Deux classes avec des réactions très différentes. Sur la première, je retiens le “choc” à l’idée que Snapchat soit propriétaire de leurs photos et puisse les utiliser.
Sur la seconde, la peur par rapport à des fake news type “chaîne” faisant des menaces IRL par rapport au comportement online (cambriolage, agressions,…)

IntervenanteCollège Manex, Larceveau

Je retiens le témoignage de cet élève qui dit ne se servir d’internet que pour créer.

IntervenantCollège de Mauléon

Je retiens l’image de cet élève qui vient me voir à la récréation pour me parler du harcèlement dont il a été l’objet dans un autre collège. Il me dit que c’est un sujet sur lequel il n’a pas osé réagir quand nous en avons parlé avec la classe car il est partagé entre l’envie de laisser cette mauvaise expérience derrière lui et le besoin de donner une explication de son arrivée en cours d’année pour éviter les rumeurs.

IntervenantCollège Saint-Joseph, Nay

Je retiens l’indignation d’une élève par rapport aux conditions d’utilisation d’instagram. Elle est scandalisée qu’elles ne soient pas négociables.

IntervenantCollège La Citadelle, à Saint Jean Pied de Port

L’avis des équipes pédagogiques :

L'intervention correspond parfaitement aux attentes de l'équipe pédagogique.
Les outils sont adaptés,
l'animation interactive rend la forme vivante
et les élèves montrent qu'ils se sentent concernés.

Équipe pédagogiqueCollège d’Artix

Intervention dynamique qui permet aux élèves de s’exprimer,
les documents utilisés permettent la discussion
et permettent aux élèves de prendre conscience sans être alarmiste
des conséquences de leurs publications.

De plus attirer leur attention sur l’aspect économique des réseaux sociaux me paraît capital.

Professeure Documentaliste,Collège des Lavandières, Bizanos

Intervencion interessanta per'mor qu'a permetut aus escolans de préner consciéncia deus dangèrs d'internet.
Intervenent pròche deus escolans, çò qui a facilitat l'escambi e a permetut de liberar la paraula deus escolans.
-
Intervention intéressante car cela a permis aux élèves de prendre conscience des dangers d’internet.
Intervenant proche des élèves, ce qui a facilité l’échange et a permis de libérer la parole des élèves.

Professeure d’OccitanCollège de Monein

Le courrier des élèves :